Une Guidance Astéroïdienne qui me touche du plus profond de mon cœur.

Ce matin je me réveil en larme en pensant à ce petit garçon Arthur que j’ai aimé comme on aime son propre enfant.

Nous aimions tout partager ensemble, nos passions pour la vie, notre légèreté d’être, notre créativité, la fabrication de mes Sels de Libération Émotionnelle, de mes Orgon’AME, les jeux, notre amour pour l’humain, une complicité comme il n’en existe pas beaucoup entre deux âmes.

J’ai rencontré cette petite âme du haut de ses 6 ans, je l’ai accompagné dans ses peurs, dans ses angoisses, dans sa peine, dans sa douleur de la perte de sa maman partie bien trop tôt rejoindre les étoiles et nous avons parcouru un petit bout de chemin ensemble.

Lui comme moi pensions que c’était pour la vie. Je lui avais fait la promesse d’être toujours là pour lui. Une rencontre karmique, la reconnaissance des âmes.

Ce petit garçon m’a été brutalement « enlevé », « arraché », du jour au lendemain d’une manière indescriptible, à ce jour je ne peux toujours pas en parler sans en pleurer ne comprenant pas ce monde déshumanisé.

Le dernier jour que nous avons partagé ensemble, il me présentait avec tant d’aplomb et une telle fierté auprès de ses copains comme étant sa belle-mère. Les derniers mots qu’il a pu me dire ce jour-là ont été « Je t‘aime » sans savoir qu’il ne me reverrait jamais.

En 20 mois la vie lui arrachait deux personnes qui l’avaient aimé du plus profond de leurs cœurs.

Il aura suffi d’un Covid, d’une mante religieuse, sournoise et manipulatrice pour être sacrifiée, condamnée, vouée à être enterrée vivante.

 


Je décide d’aller explorer ce fragment d’âme (2597) Arthur pour voir s’il avait un message à m’apporter.

A ma grande surprise l’astéroïde (2597) Arthur est à 3° de ma Venus natale et ce jour comme par un heureux hasard l’astéroïde (2597) Arthur est en conjonction à (2597) Arthur.

Je suis touchée en plein cœur.

Je cherche le sens de cet astéroïde dans le livre d’Elie Astro « Le langage de la microastrologie ».

Son nuage de sens est : (2597) Arthur : Quête du Graal, lutte, légitimité́ du pouvoir, amour courtois, respect,

Allons à la découverte d’(2597) Arthur au travers de ma propre incarnation.

(2597) Arthur est un astéroïde de la ceinture principale. Il fut découvert par Edward L. G. Bowell le 8 août 1980 à Flagstaff.

Nommé pour le légendaire roi Arthur. Sa révolution est d’environ 1900 jours soit 5,20 ans.

Dans la légende, Arthur est né en 470, à Tintagelle. Il est le fils du roi de Bretagne Uther Pendragon et de la reine Ygerne de Cornouailles. À sa naissance, il fut aussitôt confié à l’enchanteur Merlin, en échange de ses services. Merlin prédisait un grand destin à Arthur. Il l’éleva sans lui révéler ses origines, en lui faisant la classe et en l’entraînant à devenir un chevalier. Il se fera aider dans son éducation par un couple de seigneurs amis, qui ont également un fils appelé Keu.

À la mort d’Uther Pendragon, des conflits éclatent pour savoir qui prendra sa succession car il n’a pas de fils héritier légitime… C’est alors qu’une épée apparaît sur le parvis de la cathédrale où a lieu son enterrement : l’Excalibur. L’épée est enfoncée dans un rocher et une inscription révèle que seul le vrai roi légitime pourra libérer l’épée de la pierre.

De nombreux chevaliers tentent leur chance, sans succès. L’épée ne bouge pas. Quelques années plus tard, un jeune homme essaie à son tour d’extraire Excalibur de son rocher et réussit cet exploit : c’est Arthur !

Merlin confirme qu’Arthur est bien le fils d’Uther Pendragon, et Arthur devient roi de Bretagne.

Le roi Arthur réunit ses plus vaillants chevaliers, c’est-à-dire les plus courageux, autour de la Table ronde. Tous les chevaliers qui y siègent, y compris le roi, sont considérés comme égaux entre eux. Les chevaliers sont au service de la paix et de la justice. Ils respectent le code moral basé sur l’honneur, la fidélité, la pureté…